Autolouange Marie Milis pour Sophie

 

Singulière et multiple, toute en nuances déployée je suis l'infini de l'instant, l'illimité du présent, l'évasion posée.

 

Sépia de la nostalgie, je traverse le temps écorchée en mes contours,

déterminée en mes talents, incorruptible en mon âme.

Je fixe pour toujours l'éphémère intemporel.

 

 

J'accroche aux cimes royales la précarité de l'inattendu et l'impertinence joyeuse de nommer art l'insoupçonné du voir. J'enfante la vie par mon regard,

je fertilise d'infinitésimal les terrains délaissées: de la boue, je fais de l'or.

 

Magicienne des preuves par neuf, je clos avec panache et en ma faveur toutes digressions douteuses: j'impose vide et silence comme repères, titille les zéros et parle quasi sans mots dire. Ma parole est de geste.

En mes paysages, brumes tendres, je proclame la gloire du futile.

 

Collectionneuse, je décline mes goûts en diversité du même.

Je féminise par petites touches les espaces où je me pose.

J'éveille les structures arides aux chants d'incandescence,

je loue le merveilleux sous toutes ses formes et le partage à foison.

 

A l'approche de ma dizaine d'exubérance, je ralentis le pas,

marche dans les flaques, perturbe les grenouilles

et m'enorgueillis de goûter à l'élixir du plein bonheur!

Mes riens sont devenus tout, les champs de mes déserts ont fleuri:

je cueille les miracles en tout lieu.

Je suis reliée

 

 

Autolouange: Marie Milis, cadeau d'anniversaire pour Sophie, 19 février 2016.

Photo: Sophie Lemosof, désert Tunisie, 19 février 2010.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Laurence Simenot (dimanche, 13 mars 2016 01:03)

    Merci de ce merveilleux et inspirant partage. Bravo et merci encore