La robe rose. Autolouange 30 avril 2020

 

 

Animée par la quiétude, je contemple au ralenti l'immensité de l'espace

Princesse russe lovée au cœur de mille poupées colorées, j'enlève une à une mes couches de superflu

Je ne me protège plus, je me donne à me voir

 

Je suis joie de l'infime, frisson de la franchise, bonheur de l'interrogation tranquille

Je joue dans la cour des petits, avec grandeur

 

 

 

 

Autolouange que j'ai écrite à partir d'un tableau de Frédéric Bazille